Cependant, le pape lui impose une trêve qui profite à Philippe Auguste. La mort de Richard Cœur de Lion NB : Tout les Anglais ne sont pas unanimes à propos de Richard. Elle n'a donc pas les moyens de défendre les autres ouvrages et, face aux hommes de Mercadier, elle se réfugie dans le donjon. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Raisons de la venue de Richard Cœur de Lion, « le seul qui ait pour lui l'autorité de plus d'un témoignage ; il en a réunis trois : Mathieu Paris, Raoul de Dicé (de Diceto) et un Limousin anonyme, auteur d'une addition à la chronique de Geoffroy de Vigeois, « Alors qu'il était malade (blessé), il (Richard) avait donné l'ordre à ses troupes d'assiéger (…) Nontron, ainsi qu'une autre place forte nommée Montagut (Piégut), ce qu'ils firent. Ironiquement, c'est Richard lui-même qui a recruté Lambert Cadoc dans le Pays de Galles avec d'autres mercenaires gallois, afin de combattre le roi de France. Avant d'être roi d'Angleterre, Richard fut donc surtout un prince du continent, surtout désireux d'entrer dans la légende par de hauts faits d'armes. Il est cependant le fils préféré de sa mère (qui avait eu deux filles de son premier époux, le roi des Francs Louis VII de France) et, lorsque ses parents se séparent, il devient son héritier à la couronne d’Aquitaine en 1168, puis au titre de comte de Poitiers. Richard Cœur de Lion n'est pas seulement un personnage d'Assassin's Creed. Il s’écarte imprudemment du grand bouclier de bois qu’on porte devant lui. Gretry: Richard Coeur de Lion. Tancrède a emprisonné la veuve de Guillaume, la reine Jeanne, la sœur de Richard, et ne lui donne pas l’argent qu'elle a hérité selon la volonté du défunt. Richard Coer de Lyon is a Middle English romance which gives a fictionalised account of the life of Richard I, King of England, concentrating on his crusading exploits.It influenced Shakespeare's King John and Walter Scott's The Talisman. Il est tout autant vraisemblable que Mercadier, qui vouait une fidélité sans faille à Richard, n'ait pas approuvé ce pardon. Dans les prés de Maumont, le rocher de Richard Cœur de Lion. Cliquez sur une vignette pour l’agrandir. L'impact du trait d'arbalète de Pierre Basile s'apprécie d'un coup d'œil avec les cartes du Royaume capétien avant et après le roi Richard. La mort de Richard Cœur de Lion, survenue le 6 avril 1199 au siège de Châlus-Chabrol dans le Limousin, est un thème littéraire qui a été exploité par divers auteurs[N 1]. Richard meurt le 6 avril 1199, onze jours après sa blessure. Il pille l’île et massacre ceux qui tentent de lui résister. Pour Roger de Hoveden, il s'agit de « Bertrand de Gourdon ». Le « Limousin anonyme » mentionné par Hercule Géraud est désormais identifié : il s'agit de Bertrand Ithier[6]. Mis au courant[G 2], Richard quitte alors sa flotte, rassemble rapidement une petite armée, et se précipite vers la ville. Quatre siècles plus tard, en 1657, P. Labbe publie la chronique de Geoffroy de Vigeois tirée d’un manuscrit de Lastour[1]. Une rixe éclate le 3 octobre entre des soldats et des habitants de la ville, « ramas de Grecs et de ribauds, gens issus de sarrasins » qui conspuaient les pèlerins tout en les traitant de « chiens puants »[9]. The troubador Bertran de Born also called him Richard Oc-e-Non (Occitan for Yes and No), possibly from a reputation for terseness. Aliénor était déjà enfermée lors de la mort de Rosemonde, ce qui rend improbable la légende selon laquelle la reine l’aurait fait assassiner. L’empereur le libère en février 1194 contre un premier versement de cent mille marcs d’argent que sa mère, Aliénor d'Aquitaine, réussit à rassembler péniblement. Voyant sa mort venir, il prend le temps de dicter ses dernières volontés. En janvier 1169, il est fiancé à Adèle de France (fille du roi des Francs Louis VII le Jeune)[6]. Richard arrive à Acre en juin 1191 avec son ami le grand-maître de l'ordre du Temple Robert de Sablé, deux mois après Philippe Auguste. Cependant, une partie de ces Gallois, dont Lambert Cadoc, poussés par leur haine des Normands et des Saxons, ont fait défection et rejoint l'autre camp[18]. Celle-ci n'est cependant pas complète et ne conduit qu'à disperser et repousser l'armée ennemie, Richard n'ayant pu réaliser le mouvement tournant qui lui aurait permis une victoire décisive. La dernière modification de cette page a été faite le 13 décembre 2020 à 15:01. Après la mort d'Henri II le 6 juillet 1189, Richard fit venir Adèle à Rouen en février 1190, mais en 1191, il avertit le roi de France Philippe Auguste qu'il ne saurait prendre sa sœur comme femme à cause du déshonneur dont il l'accusait. Il la quitte en mai, mais une nouvelle tempête amène sa flotte à Chypre, où trois de ses navires s'échouent. Le 20 mars 1194, Richard débarque au port de Sandwich et retrouve l'Angleterre[14], où il reçoit un bon accueil. La légende de Robin des Bois, d'abord située sous le règne d'Édouard II (vers 1322), est déplacée dans le temps par des écrivains anglais à partir du XVIe siècle dans le but de la rattacher au règne de Richard Ier. Profitant de la nuit, Philippe lève le camp et suit péniblement la rive gauche du Loir avec son armée. En 1174, Richard renouvelle ses vœux de soumission à son père[F 3]. citation de Bahaeddin Ibn Chaddad, secrétaire particulier et biographe de Saladin. Ce dernier épouse Amélie de Cognac († 1199), fille d'Itier, seigneur de Cognac, Villebois et Jarnac. Henri II envahit l’Aquitaine deux fois, et à dix-sept ans, Richard est le dernier de ses fils à lui tenir tête[réf. le Cœur de Lion d'Eriamel et Pierre Ligier, édition Assor Hist & Bd, 2015 restitue tout ce parcours avec citations des textes de Guillaume le Breton, Raoul de Coggeshall, Roger de Hoveden, Rigord, Guillaume de Newburgh, Raoul de Dicet. Un incident très similaire s’était déjà produit dix ans auparavant, lorsque, combattant contre son père, il avait rencontré, désarmé, Guillaume le Maréchal, et avait dû le supplier pour avoir la vie sauve. Il considérait aussi les Normands comme ses plus fidèles sujets. La mort de Richard se retrouve dans neuf chroniques médiévales contemporaines de l'événement. Richard est un mécène et protecteur des troubadours et trouvères de son entourage; il est également poète[27],[28]. Ce château est le symbole de la résistance des Vicomtes de Limoges face aux Plantagenêt. Richard débarque à Harfleur où il est accueilli avec enthousiasme et le 13 mai et il se met en route pour Verneuil-sur-Avre assiégée par Philippe Auguste. Les historiens s'accordent sur le nom de Pierre Basile. Le roi de France a les mêmes craintes vis-à-vis de son rival anglais, aussi les deux rois partent ensemble pour la Palestine[F 4]. Richard a aussi tout fait pour imposer comme roi de Jérusalem Guy de Lusignan (celui-ci étant originaire du Poitou, et donc son vassal) au détriment de l'énergique Conrad de Montferrat, sauveur de Tyr en pleine débâcle franque et soutenu ardemment par tous les barons syriens. De son vrai nom Rosemonde Clifford (1150-1176), Rosamund Clifford en anglais, cette superbe jeune femme mourut jeune, ce qui dévasta un Henri II très épris. Saladin détruit alors des places fortes (Jaffa notamment) avant l'arrivée des croisés. Il prend la ville basse, mais pas la citadelle qui résiste. Le premier est un sirventès, Dalfin je us voill desrenier, le second est une complainte, Ja nuns hons pris[28],[G 4]. Apprenant l'identité du blessé ou sa mort prochaine, les assiégés décident de se rendre. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Jeanne doit être libérée, recevoir sa part d’héritage ainsi que la dot que son père avait donnée à feu Guillaume. D'un côté, l'île, pleine de ressources, allait constituer un centre de ravitaillement assuré pour l'Orient latin (et notamment pour Acre encore assiégée) et une escale sûre pour les armadas italiennes (maîtresses de la mer) et les autres croisades. L'auteur du tir n'est pas identifié avec certitude à cause des divergences entre les récits des chroniqueurs. Cette conquête de Chypre allait avoir un impact très important sur l'Orient latin. Dès lors, rien d'étonnant à ce que, un jour, Richard pût se tenir à portée de ce rocher, soit que la tente du médecin de Mercadier ou sa propre tente en fut proche, qu'il tint conseil en s'asseyant ou montant dessus ou que le campement fut organisé à proximité. Richard Cœur de Lion (1157-1199) Roi d'Angleterre, duc de Normandie, duc d’Aquitaine, comte de Poitiers, comte du Maine et comte d’Anjou, mécène de troubadours et poètes – Richard Cœur de Lion est né à Oxford (ville du Royaume-Uni) le 08/09/1157 et décédé à Châlus (commune française du département de la Haute-Vienne) le 06/04/1199 à l'âge de 41 ans. Durant plusieurs années de guerre, Richard parvient à redresser la situation et à défendre efficacement la Normandie. Fin juin, Philippe prend le château de Fréteval et tourne son Ost sur la forteresse de Vendôme. Il est vrai que Châlus ne fut pas le seul château du Haut-Limousin assiégé par les hommes du duc d'Aquitaine au printemps 1199. De même, selon Bernard Ithier « Alors qu'il était malade (blessé), il (Richard) avait donné l'ordre à ses troupes d'assiéger (…) Nontron, ainsi qu'une autre place forte nommée Montagut (Piégut), ce qu'ils firent. Il utilise toutes ses ressources pour partir à la troisième croisade, puis pour défendre ses territoires français contre le roi de France, Philippe Auguste, auquel il s’était pourtant auparavant allié contre son propre père. En 1189, le roi Guillaume II de Sicile est mort. Richard Cœur de Lion craint que Philippe Auguste n’usurpe ses territoires en son absence. En son absence, Chypre doit être gouvernée par Richard Kamvill. Traduction française de la seconde édition : Capture et retour de Richard dans ses terres continentales, « n'avait pas alors la connotation sensuelle qu'on peut y déceler aujourd'hui », « Oui et non » pour sa tendance à changer rapidement d’humeur, surnom donné par, Les poèmes de Richard Cœur de Lion ont été interprétés et enregistrés par l'Ensemble Alla Francesca. Il devient comte de Poitiers à l'âge de onze ans et duc d’Aquitaine lors de son couronnement à Limoges. Il portait encore ce blason en 1191 lors de la croisade, d'où le blasonnement des rois de Chypre et des sires de Joinville. Pendant son règne, qui dure dix ans, il ne séjournera que quelques mois dans le royaume d’Angleterre et n'apprendra jamais l'anglais[F 2]. Les chroniqueurs, consciemment ou inconsciemment, ne sont pour ainsi dire jamais neutres. Il s'embarque à Marseille, laissant Hugues, évêque de Durham, et Guillaume de Mandeville comme régents. Battu à deux reprises par Richard, les 1er et 5 août, Saladin est contraint de se replier vers Jérusalem[G 3]. Voir plus d'idées sur le thème Lion, Aliénor d'aquitaine, Reine d'angleterre. Richard Ier d'Angleterre, dit Richard Cœur de Lion, était un roi d'Angleterre qui a régné de 1189 à 1199. Celui-ci a l'avantage d'être un chevalier de petite noblesse locale, possessionné sur le territoire de Firbeix, ce qui justifie sa présence au château de Châlus, aux côtés de Pierre Brun, seigneur de Montbrun, lors de l'arrivée des routiers de Mercadier. La bataille de Châlus se résume très rapidement au siège du donjon de Châlus-Chabrol (commune de Châlus, Haute-Vienne) par Mercadier. Auparavant, Jean devant l'arrivée précoce de son frère en Normandie se rallie bientôt à lui dans la ville de Lisieux. Elle l'atteste elle-même dans une charte de donation rédigée en faveur du monastère de Turpenay : « […] Sachez que nous avons assisté à la mort de notre fils le roi, qui mit en nous (après le Seigneur) toute sa confiance pour que nous pourvoyions à son salut, par ce moyen et par d'autres en notre pouvoir, selon notre sollicitude maternelle[N 4]. Gisant de Richard à Fontevraud, qui reçut son corps. Richard, avec presque toute son armée, quitte Chypre pour la Terre sainte au début de juin. Richard campe à l'Aigle, non loin de Verneuil-sur-Avre, le roi de France Philippe sentant qu'il ne va pas pouvoir faire face à Richard, profite des fêtes de la Pentecôte (29 mai) pour lever le siège et déguerpir tout en sacrifiant son arrière-garde. C'est alors que Pierre Basile réapparaît aux créneaux du donjon et prend pour cible le groupe dans lequel se trouve Richard, ne sachant vraisemblablement pas que le duc d'Aquitaine, également roi d'Angleterre, est personnellement présent. Pour l'historien William E. Burgwinkle, il n'y a rien dans les chroniques contemporaines pour affirmer qu'en dehors de la forte affection qu'il avait à l'égard de Philippe Auguste, Richard ait été épris de quiconque, homme ou femme[B 4]. Richard is known as Richard Cœur de Lion (Norman French: Le quor de lion) or Richard the Lionheart because of his reputation as a great military leader and warrior. Finalement, il refuse un combat face-à-face, et lui demande son pardon. Le 26 mars 1199, au soir, le roi inspecte les défenses devant les fossés. Quoi qu'il en fût, ses contemporains supposaient qu'il était hétérosexuel[27]. Richard était très éduqué, capable de composer de la poésie en français et en occitan. Châlus Maulmont ne sera d'ailleurs construit par Géraud de Maulmont qu'au siècle suivant, de 1275 à 1280. Jouant la carte des « provinces pittoresques » et de l'exceptionnel, les éditeurs de cartes postales du début du siècle n'hésitaient cependant pas à aller encore plus loin dans l'invraisemblable en présentant ce rocher comme étant le lieu où Richard Cœur de Lion était enterré ! Selon Roger de Hoveden, Richard s'était écarté de sa suite et avait molesté un paysan[10] ; aussitôt, tous les habitants du village l'attaquent et il ne doit sa survie qu'à la rapidité de sa fuite. Philippe se venge de la trahison de Jean en brûlant Évreux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les quelques catholiques romains de l’île se joignent à Richard, ainsi que ses nobles, révoltés par les sept années du joug tyrannique d’Isaac. Ainsi, le siège de Châlus par Richard Cœur de Lion a-t-il fourni à Walter Scott dans Ivanhoé le canevas du siège du château de Front-de-Bœuf. Elle se retirera au Mans. Quant à Richard, il ne renonce à ce mariage qu’en 1191. Le 26 mars 1199, Richard assiège le château de Châlus Chabrol possession du vicomte Adémar V de Limoges, dit Boson. Et, c'est pour punir ses « fidèles barons limousins » et l'évêque de Limoges qu'il s'était retrouvé, avec Mercadier, au pied du château de Châlus. Il est en même temps grâce à ses héritages paternels et maternels le seigneur d'une grande partie de la France (Aquitaine, Poitou, Anjou, Normandie, Touraine), de ce fait, il est aussi le vassal du roi de France. De 1189 à 1198, comme roi d'Angleterre, il adopte les armes figurant ci-contre : « de gueules aux deux lions affrontés d'or ». Ayant appris la libération de Richard, Philippe Auguste aurait fait prévenir Jean sans Terre que « le diable est lâché »[13]. C'est donc bien plus tard qu’est établi un lien entre les deux hommes, en affirmant que le but poursuivi par Robin est de restaurer Richard sur le trône usurpé par le prince Jean lors de la captivité de Richard, entre 1192 et 1194, alors qu'en réalité Richard n'avait guère plus de soutien populaire en Angleterre que son frère Jean[29]. Il est possible, mais non attesté, qu'il ait conservé ses armes de Poitiers en ajoutant une couronne pour marquer son accession au trône, puis qu'il ait cédé ces armes au royaume de Chypre qu'il créa et vendit à Guy de Lusignan. Enfin Richard décide de retourner dans ses terres continentales, Philippe Auguste ayant manœuvré pour s'emparer de la Normandie en son absence[15]. Mais un hospitalier et un chevalier anglais chargent pour la gloire, entraînant avec eux quelques autres chevaliers. Vers 1170, Richard reçoit le comté de Poitiers et le duché d'Aquitaine, lors de cérémonies d'investiture à Saint-Hilaire de Poitiers, puis à Limoges. Dans Le Talisman, paru en 1825, Walter Scott, l’inventeur du … Non, je ne suis pas devenue folle, il a bien écrit lui aussi!!! Très absent de son royaume d'Angleterre, Richard préfère se consacrer à ses possessions françaises et à la croisade en Terre sainte. Mécontent de cette décision, le frère de Richard, Jean, se met à manigancer contre Guillaume. En réalité, il entretenait des rapports complexes et paradoxaux avec l'Aquitaine, où il avait acquis par ses exactions une réputation de cruauté. En outre, il n'y a pas de certitude historique sur Robin, qui peut avoir vécu au XIIe siècle, au XIIIe ou XIVe siècle. Sa mère, Aliénor d'Aquitaine, accourue de Fontevraud, est présente à ses côtés pour recevoir son dernier souffle. Richard Cœur de Lion était mort comme il avait régné, en aventurier bouillant et héroïque (1199). Il est ainsi dénommé pour le différencier de son père, puisqu’il ne règne pas encore. Ces territoires, pour lesquels il a prêté allégeance au roi Philippe, constituent la plus grande partie de son héritage Plantagenêt. Sa conclusion est qu'affirmer que Richard Cœur de Lion était hétérosexuel est illusoire[B 7]. Richard Cœur de Lion constitue sans doute l'opéra le plus populaire de Grétry et connaîtra des centaines de représentations sur les scènes françaises, jusqu'en 1910. Richard Cœur de Lion, impatient de régner, ne compte pas rester dans l’expectative et l’incertitude. Richard l’a en effet publiquement insulté durant la croisade. Considéré comme l'un des chroniqueurs les plus fiables, il cite Pierre Basile comme l'auteur du trait d'arbalète qui blessa mortellement le roi d'Angleterre, duc d'Aquitaine[7]. Malgré les cartes postales, la revue du syndicat d'initiatives de Châlus et les objets-souvenirs du début du XXe siècle qui présentent la tour de Maulmont comme étant le site duquel est parti le carreau d'arbalète, c'est à Châlus Chabrol que Richard Cœur de Lion trouva la mort. L’arrivée de Richard accentue les difficultés. Déjà dotés de fiefs par leur père, ils espèrent le remplacer effectivement au pouvoir, poussés en cela par leur mère. A-t-il cependant osé aller contre la volonté de Richard ? De cet emprisonnement est tirée la légende de Blondel. Ils se voient très rarement, et ce mariage est avant tout un mariage de convenance[B 5]. ». C'est dire si ce maillon important dans l'histoire de l'opéra en France était une machine à succès bien huilée. Les croisés ne tombent néanmoins pas dans le piège de la poursuite et restent solidement groupés. Il est lui-même intéressé par l'écriture et la musique, et on lui attribue deux poèmes qui nous sont parvenus. Rigord est moine de l'abbaye royale de Saint-Denis. Rocher où fut blessé Richard et vue sur Châlus Maulmont. L’amitié entre Philippe Auguste et Richard, qui se connaissaient depuis l'enfance, a parfois été assimilée à une relation homosexuelle, notamment par l'historien britannique John Harvey, en 1948[B 1]. Revue du syndicat d'initiatives de Châlus, 1re moitié du XXe siècle. En 1173, Richard rejoint ses frères Geoffroy II de Bretagne, époux de Constance de Bretagne, et Henri le Jeune dans leur révolte contre leur père. En 1188, à l’âge de 31 ans, il se révolte contre son père et, pour que son entreprise réussisse, s’allie avec l’ennemi principal des Plantagenêt, Philippe Auguste, le roi de France. Richard 1er, dit Coeur de Lion, Merry Joseph Blondel, 1841. Lambert Cadoc repère Richard du haut de la tour et le vise avec son arbalète : le trait atteint le roi au genou et tue son cheval[17]. En son temps, il est considéré comme un héros, et souvent décrit comme tel dans la littérature. D'abord emprisonné à Dürnstein, il est ensuite livré à l’empereur Henri VI qui le détient au château de Trifels. Richard est très respecté par son plus grand rival militaire, Saladin, ainsi que par l’empereur Henri, mais il est également haï par nombre de ses anciens amis, en particulier le roi Philippe Auguste. Pendant ce temps, la présence de deux armées étrangères cause des troubles parmi la population, exaspérée notamment par le comportement des soldats envers les femmes[9]. De la région de Naples, il gagne Messine par voie terrestre en passant par Amalfi, Salerne et Mileto, où il est agressé par des gens du cru. Son récit romancé ne peut être retenu comme source historique fiable. Richard est mort sans héritier, c’est donc Jean sans Terre qui lui succéda c’est une autre histoire. La boîte de plomb contenant les restes du cœur embaumé est redécouverte avec son gisant en 1838 par l'historien Achille Deville, directeur du musée des antiquités de Rouen lors d'excavations archéologiques dans la cathédrale de Rouen. Moine de Saint-Martial, Bertrand Ithier est l'un des rares chroniqueurs contemporains de la mort de Richard. En 1170, son frère Henri le Jeune est couronné roi d’Angleterre avant la mort de son père. Reinoud Van Mechelen, Cécile Achille, Le Concert Spirituel, Hervé Niquet Dès son jeune âge, il … Richard naît probablement au palais de Beaumont en Angleterre[G 1]. Après une courte trêve, la guerre reprend à l'automne 1196. D'un autre côté, elle allait participer au déclin de l'Orient latin en attirant les colons et barons syriens : entre les terres pleines de richesse de l'île et celles sans cesse exposées au danger de la Palestine, le choix était évident pour nombre de chevaliers, d'autant plus que le clan des Lusignan, futurs maîtres de Chypre, n'hésitait pas à multiplier les offres de terres et autres baronnies. Peu après son accession au trône en 1189, il décide de se joindre à la troisième croisade, inspirée par la perte de Jérusalem, prise par Saladin. Si certains historiens éprouvaient encore le besoin de la réfuter en 1958[10], elle est abandonnée : ce n'est pas Richard mais son père, Henri II de Plantagenêt qui mourut à Chinon, en 1189 et non pas en 1199. La mort de Richard Cœur de Lion, survenue le 6 avril 1199 au siège de Châlus-Chabrol dans le Limousin, est un thème littéraire qui a été exploité par divers auteurs . Frédéric Bey « Philippe Auguste, la grande stratégie capétienne ». Il bat une première fois Philippe Auguste en septembre 1198 entre Gamaches et Vernon, puis une deuxième fois le 27 septembre lors de la bataille de Gisors[19],[20]. Ces territoires, pour lesquels il avait prêté allégeance à Philippe, constituaient la plus grande partie de son héritage Plantagenêt. Il a demandé que son cœur soit déposé dans la cathédrale de Rouen en « rémembrance d'amour pour la Normandie », auprès de son ancêtre Rollon. Richard meurt le 6 avril 1199[2], vraisemblablement dans la pièce principale du corps de logis du château, dans un lit dressé face à la cheminée.