L'aréna en construction à l'été 1966 - Photo : Bruce Field (Source : Société d'histoire Mouillepied)

L’aréna en construction à l’été 1966 – Photo : Bruce Field (Source : Société d’histoire Mouillepied)

Le 7 mai 1962, sous la gouverne du maire Byron T. Kerr, l’échevin J. K. Stewart, responsable du dossier des parcs et terrains de jeux, est mandaté par le conseil de ville à demander les esquisses du futur aréna de Saint-Lambert. Quelques semaines plus tard, en juin, la firme d’architectes Longpré & Marchand est choisie pour élaborer les plans d’un bâtiment de 400 000 $, qui serait construit sur le terrain de l’Administration de la voie maritime. À l’assemblée publique du 13 septembre, le projet de règlement 581 a été soumis au vote des propriétaires présents. Le vote se conclut à 3 en faveur et 82 contre le projet. La date de la consultation populaire est fixée au 20 octobre. À nouveau, le projet est battu : sur 1 009 votants, 462 se prononcent en faveur, 496 sont contre et 51 votes sont rejetés. En novembre 1962, un sondage est envoyé aux citoyens afin d’obtenir des suggestions pour le futur aréna.

En novembre 1963, Reginald Wambolt présente une pétition signée par 200 citoyens en faveur de la construction de l’aréna, à condition que son coût ne dépasse pas 200 000 $. Le 7 décembre 1964, une délégation de l’Association sportive de Saint-Lambert présente une requête au conseil de ville pour l’aménagement d’une patinoire artificielle dans un aréna. Elle souligne que 700 garçons sont inscrits au hockey, et elle prévoit qu’il y aura 200 inscriptions supplémentaires. Le maire Jacques Filion répond que le projet est toujours à l’étude.

Le 6 décembre 1965, le conseil de ville adopte en deuxième lecture un règlement d’emprunt de 300 000 $ pour la construction de cet équipement sportif. Il sera construit sur l’avenue Oak, à l’est de la rue de l’Espérance. Le 21 février 1966, à l’assemblée du conseil, le contrat de construction de l’aréna est adjugé à l’entrepreneur général Chant Construction pour un montant de 328 764 $. L’aréna comptera 800 sièges et sera chauffé. On y trouvera en outre quatre salles de joueurs et une salle pour le grand public. En juin 1966, la ville procède à l’acquisition d’une machine à nettoyer la glace auprès de la compagnie Frank J. Zamboni.

Le dimanche 16 octobre 1966 passera à l’histoire. Cette journée marque l’inauguration de l’aréna de Saint-Lambert. Ce projet qui vit le jour quatre ans plus tôt arrive à terme. Ses maîtres d’œuvre ont été l’architecte John W. Cooke, les ingénieurs-conseils Amyot, Bahl, Dérome & associés, ainsi que Malkin, Hosking & Bingham. À l’assemblée du conseil du 17 octobre 1966, le gérant municipal, Jacques Perrault, et le directeur du service des loisirs, Éric Sharp, sont félicités pour leur magnifique travail qui a mené à l’ouverture de l’aréna.

En 2015, après une polémique autour de la démolition de l’édifice quarantenaire, l’administration municipale en entreprend des travaux de rénovation, permettant de conserver la structure de cet aréna parmi les plus beaux du Québec.

Gilles Delarosbil (2013-2115)