La traverse, telle qu'illustrée dans L'Opinion publique du 11 mars 1880

La traverse, telle qu’illustrée dans L’Opinion publique du 11 mars 1880

Saviez-vous qu’encore en 1898, il y avait un service de traverse d’hiver au pied du chemin Tiffin, menant à Montréal en contournant par l’amont l’île Sainte-Hélène? En janvier 1891, la municipalité de la paroisse Saint-Antoine de Longueuil lançait un appel d’offre afin de pourvoir à l’entretien d’une traverse de 30 pieds de large, allant jusqu’au milieu du fleuve, l’autre moitié relevant de Montréal. Nazaire Charron, cultivateur du haut de la Côte Noire (le chemin Tiffin), est le plus bas soumissionnaire. Ce appel d’offre était renouvelé annuellement.

Pour 49,75 $ payable à la débâcle printanière, Nazaire Charron doit s’assurer de bien entretenir le parcours afin qu’il n’y ait ni pente, ni glissoire, ni cahots, et planter des balises à espace régulier. La Côte Noire servait notamment aux cultivateurs des paroisses avoisinantes qui allaient, l’été, vendre leur production au marché de la place Jacques-Cartier. (illustration tirée du journal L’Opinion publique du 11 mars 1880)

(2015)